Ado au pays du porno

Ado au pays du porno

23 mai 2006
Le X était tabou. Désormais, il est partout. Il était inaccessible. Il est désormais omniprésent. S'il est toujours étiqueté « Interdit aux moins de 18 ans », il n'est pas, dans les faits, réservé aux chambres « majeures et vaccinées », aux rayons des sex-shops, aux chaînes cryptées ou aux troisièmes parties de soirée. La télé, qui s'invite les salons, fait constamment de la pub, l'air de rien ou sans vergogne, au porno. L'ado est dans sa cible ? Ce n'est pas sans danger !
La télé, qui est contrôlée par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, ne peut pas faire de l'ado le public cible de la pornographie. Mais tu es tout de même dans la cible puisque les émissions « tous public » mettent de plus en plus en avant le X : La Méthode Cauet adore recevoir Clara Morgane & Cie ; Marc-Olivier Fogiel invite Rocco Siffredi - le hardeur célèbre pour sa taille... -, un dimanche soir, en prime time, au milieu de stars - dont Valérie Lemercier (d'accord, elle a réalisé Le derrière, mais le film est au rayon comédie) - qui l'auréolent de leur statut ; sur MCM, la même émission peut nous emmener dans les coulisses du Roi Soleil et dans la cabine d'essayage d'une hardeuse qui fait du lèche-vitrines avant son show... ; dans la Loft Story de M6, les ébats aquatiques de Loana se déroulent sous l'œil des caméras.

La télé n'est pas la seule à diffuser le porno. Les magazines, avec ses articles sur les sex-toys et ses publicités « porno chic », font du sexe une tendance. L'ado est dit accro au porno, mais il ne faut pas oublier que la société est son dealer ! Le X est banalisé, mais au pays du